« Même si les kilomètres nous séparent, mon soleil brille jusqu’à toi, tu me manques… Je pense à toi »
« L’odeur de ton parfum alizé, tes baisers sucrés salés… Tu me manques… Je pense à toi… »
« Comment ça va, là-bas ? Ici, les journées se ressemblent, j’ai toujours le mal de toi, tu sais…. Je pense à toi »

Ralalalala!!! Comment ne pas fondre sur de telles paroles. C’est vrai que l’une des particularités quand il s’agit du zouk, c’est les textes. C’est rarement bâclé. Ah si si, vous pouvez vérifier! Bon on va aussi dire que je me reconnais beaucoup dans cette chanson, moi qui passe souvent beaucoup de temps loin de ma chérie coco (bisous chérie coco) et qui suis actuellement à des milliers de kilomètres depuis longtemps… Quand j’écoute cette chanson je la ressens au plus profond de moi… C’est donc mon coup de cœur de ce début de semaine (début de weekend pour vous, lol). 🙂

Par contre l’artiste, Constance, je la connais très peu, pour ne pas dire pas du tout. Pourtant je suis très ouvert zouk… Je me suis amusé à chercher si elle n’avait pas des antécédents qui m’auraient échappé, apparemment non. Ceci dit je suis tombé sur un article que je vous recommande pour ceux qui ont du temps… J’y ai découvert qu’elle est le résultat d’un véritable brassage culturel, qu’elle a même grandi au Sénégal et surtout qu’elle ne fait pas que du zouk…

Quoi qu’il en soit, pour un premier single, elle commence fort… Je suis curieux de voir la suite… 🙂

Publicités

5 commentaires

Un Commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s