A une époque de ma vie… Pardon ne vous moquez pas hein… Je disais donc à une époque de ma vie, un ami m’a surnommé Scottie! C’était à l’occasion d’une visite médicale, où on s’était rendu compte que je faisais exactement 1m73 et 62 kilos (oui exactement comme le titre de la chanson)! Une époque lointaine me diriez-vous. Sur les kilos c’est vrai en tout cas! (Photo prise en 2006).061204_161431

On a tous des complexes ou on en a tous eu. Quand on est jeune c’est la chose la plus courante. D’ailleurs la naissance et même le fort développement de la chirurgie esthétique sont une sorte de conséquence de ces complexes qu’on pousse à l’extrême et qu’à un moment on ne peut plus supporter. Ceci dit la chirurgie esthétique est aussi utilisée pour guérir et soigner des personnes atteintes de certaines maladies, dont les noms sont imprononçables «inécrivables», tellement c’est compliqué! Contrairement à ce que les chaines People ont fini par nous faire croire, la chirurgie esthétique  est à la base, médicale, même si on a fini par le perdre de vue.

Au collège, comme tout jeune de mon âge, j’avais ma part de complexe. Je me trouvais trop court ! J’estimais que ça limitait mes chances et mon champ d’action sur les filles que je pouvais draguer ! Lol, il ne faut pas rire, quand on est jeune, c’est la qualité de problème là qu’on a, et on prend ça très au sérieux d’ailleurs ! C’était hyper frustrant à double titre, d’abord 1, parce que les filles aimaient les mecs grands, donc ça m’éliminait d’office, 2 parce que moi même j’aimais les filles aux longues jambes (donc généralement plus grandes que la moyenne)! Je me disais souvent que ça aurait été parfait si j’avais eu 1 ou 2 cm en plus !!! Ça ne m’a bien entendu pas empêché de sortir avec quelques filles plus grandes que moi (je m’étais simplement mis au basket :p), mais ça a quand même limité mes possibilités !

Heureusement pour moi j’ai vieillis, et j’ai pu me rendre compte que quand les filles mûrissent, elles revoient leurs critères à la baisse… « S’il est grand comme Lebron James avec des abdos comme Cristiano Ronaldo et une coupe de cheveux à la Didier Drogba, c’est parfait ! Mais sinon, même s’il est court comme Enoh Eyong et a le bidon une fois et demi comme pour Ngando Pickett c’est pas grave, tant qu’il est disponible, attentionné, amoureux et blablabla ça me va… » Mdr…. Bon ce qui naturellement donne plus de chance aux « courteaux » comme moi ! :p

Mais au-delà de cet aspect « petititque », j’ai pu me rendre compte que finalement être trop grand avait son lot d’inconvénients. Quand on est jeune on ne voit que le côté petite, on ne se rend pas compte du calvaire quotidien que peuvent endurer certaines de ces personnes. Quand tu es grand (très grand, trop grand), eh ben, il vaut mieux ne pas être pauvre. Quand j’allais sur Addis-Ababa, j’ai eu la chance de voyager avec l’équipe nationale de basket. Il fallait les voir souffrir, 6h de vol à chercher dans quels sens ils vont placer leurs pieds. Yeuch j’avais pitié ! J’imaginais un peu ce que ça devait être de ne pas toujours pouvoir acheter la chaussure qui leur plait du fait de la non disponibilité de leurs pointures, de devoir toujours faire attention lorsqu’ils traversent une porte, les souffrances dans le taxi… Massa. Subitement tu te rends compte qu’être court a ses avantages. Et tu réalises la chance que tu as lorsque tu te rends compte qu’il y’a des personnes qui sont tellement grandes que leur rêve à elle c’est d’être comme toi. Eh oui, sachez que du jour au lendemain vous pouvez vous me mettre à grandir (et grossir) comme les blagues et passer de Scottie à Yao Ming : ça s’appelle l’acromégalie (bah vous croyez quoi ? j’étais attentif aux cours de sciences nat’ moi) ! Le genre de maladie qui t’oblige à finir chez un endocrinologue (c’est un spécialiste en hormone) ! Croyez-moi, pour avoir vu quelques cas, c’est vraiment triste, surtout qu’il n’existe pas de traitement curatif pour ça. C’est les medocs, les opérations et ça peut prendre du temps (et de l’argent) sans aucune garantie de résultat.

Bref que vous soyez, courts, longs, minces, gros (mais pas trop gros quand même), estimez-vous heureux de ce que vous êtes et dites-vous que ça aurait pu être pire, parce qu’on a tendance à l’oublier, mais il y’a toujours pire !

Ceci dit, vous c’était quoi votre complexe?

Publicités

4 commentaires

  1. Lol..vraiment l klkun à dit k l’expatriation te va bien je vais finir par croire kil a raison..tu pont des articles aussi intéressant k vrai..enfin pr moi hein..Ceci dit min complexe kan jetai jeune cetai ma taille jetai plus grande k la moyenne e cetai pa du tt drôle. .lol cuz ya vais cet affaire de peti ami fallait k le gars fass au moins ta taille..pas évident du tt..kan j’ai été un Pau plus grande je me suis mise au basket coe toi lol..et la g rencontrer des grand des très grands e ma taille étai devenu un atout…kan krkrkrkr. .l’assurance à donc pris me pas sur le complexe. .

    Aimé par 1 personne

Un Commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s