« Nous ne négocierons pas! ».

C’était la teneur des propos de François Hollande et de l’ensemble du gouvernement français après l’enlèvement de Hervé Gourdel en Algérie il y’a quelques semaines. D’ailleurs, ne pas négocier avec les terroristes, les djihadistes, les extrémistes et tout ce qui se termine en « istes » est la ligne de conduite qu’adopte la plupart des grandes puissances lorsque leurs ressortissants sont pris en otage. Du moins officiellement, parce qu’en coulisse, eux seuls ils savent ce qu’il en est réellement. Nous au Cameroun, comme pour toute chose finalement, c’est le flou le plus flou! 🙂

Le Cameroun est connu dans le monde pour deux choses: le football et la « feymania« . Vous l’aurez remarqué, la libération des otages n’en fait pas partie, quoi qu’au rythme auquel on libère les otages dans ce pays, ça ne va pas tarder à être le cas. Je me doute que comme moi, vous avez suivi ou au moins appris la libération des « 27 » (10 chinois et 17 camerounais) qui étaient détenus par Boko Haram. Juste pour ceux qui ne le savent pas (comme les enfants d’aujourd’hui ne suivent même plus les infos là), à ce jour toutes les personnes enlevées au Cameroun par Boko Haram ont été relâchées: Famille Moulin Fournier (2 mois de captivité), Le père Vandenbeusch (environ 6 semaines de captivité), les prêtres Giampaolo Marta et Gianantonio Allegri, et la religieuse Gilberte Bussière (2 mois de captivité) et donc maintenant les 27.

Je ne sais pas pour vous, mais moi je me pose franchement des questions sur ce talent caché que nous sommes entrain de nous découvrir… ou pas. Je me demande si le Boko Haram du Nigéria là, celui qui détient 219 lycéennes depuis 6 mois, celui là même qui a massacré plus de 300 personnes en mai dernier à Gamboru Ngala (Nigéria), celui là même qui a déjà tué plus de 170 enseignants dans l’Etat de Borno, etc, etc… est le même Boko Haram là qui vient au Cameroun ou alors s’il s’agit d’une mafia locale organisée par des Camerounais.

Ne riez pas, je suis sérieux et je ne dois sûrement pas être le seul à me poser la question. Entre nous Camerounais, on se connait avec l’opportunisme! On a fait nos preuves à l’international. D’ailleurs on les a si bien faites que dans certains pays tels que le Kenya, si vous n’avez pas un visa, lors des escales vous pouvez vous taper 10 h à l’aéroport dans un froid amer (températures autour de 10° la nuit) pendant que les ressortissants des autres pays peuvent aller se la couler douce dans un hôtel. Ce n’est là qu’un échantillon des complications qu’on peut avoir dans certains pays lorsqu’on est détenteur d’un passeport camerounais.

Alors imaginez un peu, qu’un Camerounais bandit filou (comme on en rencontre beaucoup dans notre doux pays), ait perçu Boko Haram chez le voisin nigérian comme une bonne opportunité d’affaires et que comme tout bon entrepreneur, après avoir monté son business plan, boko haramil ait décidé de se rapprocher de la multinationale Boko Haram au Nigéria pour négocier un partenariat. Partenariat dans le cadre duquel en échange du label « Boko Haram », il verserait une redevance annuelle ou mensuelle à la maison mère (il faut bien de l’argent pour enlever les filles des gens, poser des bombes ou former des Boko Haramistes). Imaginez qu’une fois le partenariat obtenu, notre entrepreneur camerounais se soit trouvé d’autres partenaires locaux en haut lieu pour faciliter le versement des rançons en échange de parts dans le business bien sûr. Il aurait alors mis sur pied un vrai partenariat win-win où tout le monde serait gagnant et se ferait de l’argent facile ou presque.

Est ce que ça vous semble farfelue comme idée? Moi non, surtout que c’est plus que réalisable. Quelqu’un est’il donc allé jusque là ou a t’il développé quelque chose de semblable? Là est toute la question, question à laquelle je n’ai pas de réponse bien sûr. Avant qu’on ne m’accuse de n’importe quoi, je tiens à préciser que je ne fais que « imaginer », je n’ai pas moi envie d’être obligé de demander l’asile politique pour rien.

En attendant je ne vais pas faire les difficiles. Etant donné que ça fait un moment que j’ai pour projet de me faire une randonnée au Nord, je suis rassuré de savoir qu’il y’a pas lieu de s’inquiéter. De toute façon si on m’enlève, je n’ai rien à craindre vu que je sais qu’on me libérera. Ceci dit, je prendrais quand même la peine de marcher à côté d’un expatrié ou d’une femme de vice premier ministre; parce que dans le pays ci, on ne sait jamais.

PS: Une petite pensée pour tous ceux qui sont morts lors de ces enlèvements. En ce moment où certains se réjouissent de retrouver les leurs, ça doit être un moment difficile pour leurs proches.

Publicités

14 commentaires

  1. J’ai posé la même question quelque part on m’a dit que nous les camerounais nous sommes trop comme çà: quand on fait bien on sabote, on fait mal on sabote… Mais sérieux la question mérite d’être posée! Si notre nkunkuma est expert en libération des otages, il faut que les autres viennent prendre des leçons auprès de lui hein! Koooman! La preuve: comme tu l’as si bien relevé, tous nos otages sont revenus en un seul morceau! Wandayance
    Mais si effectivement il y a des opportunistes derrière cette histoire vraiment ce serait le comble du mépris pour le peuple. Je dis çà je dis rien…

    J'aime

  2. « Quelqu’un est’il donc allé jusque là ou a t’il développé quelque chose de semblable? Là est toute la question, question à laquelle je n’ai pas de réponse bien sûr. Avant qu’on ne m’accuse de n’importe quoi, je tiens à préciser que je ne fais que « imaginer », je n’ai pas moi envie d’être obligé de demander l’asile politique pour rien. »

    loooolz non tu n’es pas le seul a te poser des questions, faut vite qu’on trouve les locaux de ce « Boko Haram Cameroun SA »! Laisse, notre governement connait bien negocier… ça doit etre ça!

    J'aime

    1. On va même faire comment pour savoir s’ils paient bien? Pardon Mathy faut enquêter tu nous dis, comme ça qu’on voit si on peut déposer nos CVs! J’ai moi envie de bosser dans une multinationale, le travail est trop dur ici

      J'aime

  3. Bizarrement, certains camerounais sont aux mains des rebelles centrafricains qui réclament la libération d’un de leurs chefs détenu au Cameroun.
    Il faut croire que ce n’est qu’avec Boko Haram que les négociations aboutissent…

    J'aime

  4. Comme tu le suggère dans l’article , le BH du Cameroun n’est probablement pas celui du Nigeria et il n’y a rien de surprenant la dedans . C’est le principe de ces nébuleuses. Une idéologie et des illuminés qui peuvent s’en revendiquer. Quand tu recherche l’historique de cette affaire de BH, tu comprends très vite que le Cameroun n’est qu’un dégât collatéral, c’est sûrement pour ça qu’ils ne tuent pas ceux capturés ici. Au Nigeria par contre c’est un véritable problème idéologique et c’est plus une affaire de sous ( nous sommes là pour les renflouer involontairement, mais au fond c’est toujours plus facile de juger que de prendre la décision de sacrifier 27 personnes dont la femme d’un de tes proches collaborateurs. ..)

    Aimé par 1 personne

    1. En même temps vu que le Cameroun et le Nigéria sont frontaliers, la logique première serait de penser que c’est Boko Haram du Nigéria qui extend ses activités au Cameroun, mais bon vu qu’il y’a une différence quand même palpable dans la façon de fonctionner, forcément on peut se dire que tout compte fait ce n’est peut être pas le même BH…

      J'aime

  5. Je continue à penser même au vu de la guerre actuelle et malgré la déclaration du président or whatever de cette secte, qu’il ne s’agit pas du même Boko Haram au Kmer et pire encore, qu’il ne s’agit pas des mêmes intentions. En tout cas, nous voici on regarde aussi noooon.

    Aimé par 2 people

Un Commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s