#theblogcontest épidose 2 nous y voilà! Le thème sur lequel nous devons nous pencher cette fois est l’immigration clandestine.

Personnellement, même quand j’étais plus jeune, l’idée d’immigrer ne m’avait jamais traversé l’esprit. De toute façon, étant issu d’une famille aux origines modestes, je savais ce qui relevait de l’ordre de l’utopique et ce qui relevait de l’ordre du réalisable. Si comme la plupart des Camerounais je connais au moins une personne qui a essayé de quitter le pays par des moyens « pas toujours catholiques », j’avoue que c’est à l’occasion de ce challenge que j’ai vraiment approfondis le sujet, ce qui m’a permis de réaliser que j’avais quelques idées reçues sur l’immigration clandestine. Je me suis dis que si ça se trouve je n’étais pas le seul à avoir ces idées reçues; à vous de me dire si c’était le cas. 🙂

L’immigration clandestine est un drame

Mais avant tout, je préfère vous rassurer ou vous conforter sur une idée que vous devez avoir et qui malheureusement n’est pas une idée reçue: OUI, l’immigration clandestine est un drame, une tragédie, un fléau à combattre.  Les chiffres donnent le tournis :

– 130 000 migrants arrivés sur les côtes méditerranéennes depuis le début de cette année dont 108 000 pour l’Italie;

– Plus de 2 900 morts selon l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) seulement sur cette année 2014 (Ne vous en faites pas, vous n’êtes pas les seuls, même moi je ne savais pas que ça existait); :p

– Plus de 20 000 personnes mortes aux frontières de l’Europe depuis 1988;

Vous avez bien lu, 20 000 personnes, mortes en essayant de rejoindre l’Europe. En plus, ce chiffre n’inclut même pas ceux qui meurent (famine, froid, meurtre) sur le chemin ou encore ceux qui se suicident à la veille de leur expulsion. Ça vous donne une idée de l’ampleur du phénomène. Il existe de nombreux articles, chiffres sur le sujet et vous trouverez probablement votre bonheur sur google; ceci dit je vous recommande ce lien qui a l’avantage de vous faire une synthèse en 4 graphiques et ce lien qui a l’avantage de présenter les itinéraires courants des migrants clandestins.

Idée reçue 1: L’immigration clandestine se fait surtout en bateau

Il y’a eu tellement de drames en Méditerranée que finalement quand on entend migrant clandestin, on s’imagine directement ça…

776450-53-personnes-bord-bateau-fortune

….c’est à dire une personne essayant de rejoindre l’Europe dans une pirogue. Si la voie maritime est effectivement la plus risquée, ce n’est pourtant pas celle la plus utilisée par les migrants. Etonnant n’est ce pas? Vous le serez encore plus lorsque je vous dirais que contrairement à ce que je pensais et à ce que vous devez aussi penser, la plupart des migrants clandestins se déplacent en… avion. Si si! Ils vont à l’aéroport, font des selfies avec la famille, passent les formalités, discutent même les kilos supplémentaires avant d’embarquer. Je sais qu’il y’a de quoi être surpris, ce qui me fait réaliser que j’aurai peut être dû commencer par le début, en précisant exactement ce que l’on entend par « immigration clandestine ».

Idée reçue 2: L’immigration clandestine signifie seulement entrer dans un pays sans autorisation

un-clandestin-zimbabween-passe-la-frontiere-pres-de-musinaL’immigration clandestine est le fait pour des étrangers ne possédant pas les documents requis, d’entrer sur un territoire national ou de poursuivre leur séjour une fois la validité de ces documents expirés. En termes simples, immigrer clandestinement ne signifie pas seulement chercher à entrer en cachette dans un pays, c’est aussi y être sans les documents administratifs nécessaires, d’où la notion de « sans papier« . Donc au niveau des statistiques de l’immigration clandestine, ceux qui sont arrivés bâchés comme des moutons dans des pirogues, ceux qui ont traversé des barbelés avec pour seuls bagages les vêtements qu’ils avaient sur eux, ne sont pas différents de ceux là qui ont voyagé frais comme des poissons (lunettes de soleil à l’appui même pour certains). C’est pour cette raison que l’immigration clandestine n’est pas juste une question Nord-Sud. A Djibouti vous trouverez des migrants clandestins Éthiopiens, aux Etats-Unis vous trouverez des Mexicains, en Afrique du Sud des Zimbabwéens, etc, etc…

Idée reçue 3: Tous les migrants clandestins qui sont attrapés sont rapatriés

Quelque soit le moyen de déplacement utilisé par le migrant, une fois sur place, le combat est le même: l’obtention des papiers. En effet, la plupart des migrants arrivent par exemple en Europe soit avec des faux papiers, soit avec des visas touristiques en règle au moment de leur arrivée, soit tout simplement sans papiers. Si vous vous demandez ce qui peut pousser quelqu’un à voyager sans papier du tout, sachez tout simplement que quand vous n’avez pas de papiers, vous êtes difficilement « rapatriable ». Si on ne sait pas d’où vous venez on ne peut pas vous y ramener. Au pire vous serez retenus quelques jours heures et vous en tirerez avec une Obligation de Quitter le Territoire (OQFT), mais libre.

Eh Oui! Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les rapatriements forcés ne sont pas si courants que ça! En même temps vu ce que ça coûte (entre 3 000 et 30 000 euros de reconduire un migrant clandestin), ça n’a finalement rien d’étonnant. Ca ne veut pas dire que les Etats ne rapatrient pas, mais ça reste marginal. A titre d’exemple, la France rapatrie en moyenne 30 000 personnes chaque année, mais quand on sait que dans le même temps, ils ont 200 000 nouveaux migrants… C’est la raison pour laquelle les gouvernements travaillent plutôt à empêcher les migrants d’arriver sur leur territoire parce qu’une fois qu’ils y sont, ce n’est plus évident…

Voilà donc 3 idées reçues que j’avais sur l’immigration clandestine. N’ayez pas honte, avouez que vous aviez les mêmes! 🙂


PS: Hello y’all!! N’oubliez pas que c’est #theblogcontest, donc faites un tour sur les blogs de Armelle, Elie, Dani, Teclaire et Bikanda pour découvrir leurs textes sur le thème de ce mois! Thx d’avance!! 😉

Publicités

20 commentaires

  1. Lol y a que l’idee 3 j’avais.. « Si on ne sait pas d’où vousvenez on ne peut pas vous y ramener. Au pire vous serez retenus quelques joursheures et vous en tirerez avec uneObligation de Quitter le Territoire (OQFT), mais libre. » je comprend now pourquoi Dani a dit qu’avec la cni on vous rappatriait. Les stats sont effrayants et pourtant le phénomene s’amplifie tjrs! Bel article! (Et il va dire c’est fait a la derniere minute!)

    Aimé par 1 personne

  2. Les chiffres sont effrayants, surtout lorsqu’on se place du point de vue d’un pays en crise qui se retrouvent avec tout ce monde à gérer chez lui (Espagne, Grèce, Italie…)

    J'aime

  3. Lllloooolll ton approche hé ci c seulement pour décourager les potentiels immigrants hein… Franchement je suis pas sur k quand les gars sens’engage dans ça ils savent ce qui les attends…moi ces chiffres m’effraie et quand je pense que j’ai des amis qui y sont passer .. en tt k je note k kan il fo voyager tu ne dois avoir aucun papier sur toi…loooollll pr éviter kon te rapatrie. ..

    J'aime

  4. faut que j parcours tout les bloggeurs çi pour etre satisfaite sur le sujet, je vois que chacun de vous a ressortir un volet, en tt cas a chaque lecture une nouvelle infos qu’on gagne!
    merci

    J'aime

Un Commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s