#Theblogcontest Saison 1, épisode 4!

Quand j’ai découvert le thème choisi pour ce nouvel exercice du Blog Contest (les héros africains oubliés), je me suis dit, « Le tour ci, les lecteurs ont dérangé! Ça y est tchOupi, cette fois tu vas échouer! ». Et honnêtement après un mois sans écrire, on ne pouvait pas faire plus difficile comme sujet de reprise.

Graca Machel & Winnie Mandela

Graca Machel & Winnie Mandela

En fait l’histoire (comme la géographie), ça n’a jamais été ma tasse de thé. Les héros, je n’en connais pas beaucoup, africains encore moins. Le peu dont j’ai une vague idée, c’est ce qui me reste de mes cours d’histoire du secondaire (Ruben Um Nyobe, Nelson Mandela, Kwame Nkrumah), de quelques lectures (Thomas Sankara – Oui je sais c’est surprenant, mais j’ai lu le livre), ou pour l’essentiel des films (Lumumba, Chaka Zulu)… C’est vrai que ça ne fait pas beaucoup. Mais je vous l’ai dit dès le départ, l’histoire ce n’est pas ma tasse de thé. Et comme ci ça ne suffisait pas, je suis très loin d’être un grand fan de tout ce qui touche à la politique. Je ne sais pas si c’est moi qui me fait une fausse idée, mais on dirait qu’en Afrique, le statut de « héros » est attribué la plupart du temps aux personnes qui se sont battues pour une cause. Comme dans l’histoire récente du continent, les causes ne manquaient pas (colonisation, racisme,…), j’ai l’impression que nos héros évoluent presque tous dans le même registre. Soit c’est ça, soit c’est la conséquence de ne connaître que des héros qui viennent de mes cours d’histoire. lol 🙂

A la suite de ces réflexions, j’ai fini par me demander ce que signifiait réellement le mot « héros ».

Le petit Larousse en donne 3 définitions:

1- Personne qui se distingue par sa bravoure, ses mérites exceptionnels, etc… : Des soldats morts en guerre

2- Principal personnage d’une oeuvre littéraire, dramatique, cinématographique: Les héroïnes de Racine

3- Personne à qui est arrivée une aventure, qui a joué le principal rôle dans une certaine situation.

Mis à part tous ces soldats africains anonymes morts au front pour le drapeau national ou colonial, j’ai le sentiment que la définition n° 3 est celle qui décrit le mieux les héros africains. C’est peut être normal, mais comme on dit chez nous, « moi, ça me fait genre ».

C’est vrai que si on joue aux devinettes et que je vous donne les indices suivants: Héros, Cameroun, Football, Coupe du monde 90…. Vous me donnerez tous la même réponse: Roger Milla! Qui se souvient encore du capitaine? Stephen Tataw? D’Emmanuel Kundè ou de Jean Pierre Pagal  qui avait les locks comme pour Makanaky? Qui s’en souviendra encore dans 2/3 générations?

Marthe Um Nyobe_camer.be

Marthe Um Nyobe

Malheureusement, on n’y pense pas souvent, du moins, l’histoire n’y pense pas souvent mais ce que, Nelson Mandela et tous ces autres que vous connaissez sûrement mieux que moi, ont accompli, ils ne l’ont pas fait seuls. A y regarder de près, d’autres ont payé dans un anonymat total un lourd tribut (trop lourd?) pour qu’eux, puissent, entrer, SEULS, dans l’histoire. Pas besoin d’être un historien aguerri pour savoir que ce que je dis est vrai. Dans le monde dans lequel nous vivons, il n’y a pas de Spiderman, de Superman ou de Chuck Norris capable de sauver le monde tout seul. Il n’y a que des hommes, comme vous et moi, de simples mortels avec leur stress, leurs doutes, leurs inquiétudes, leurs bêtises.

Si je dis Engome Dayas? Ça ne vous dit sûrement rien… Par contre si je dis Mariam Sankara? Winnie Mandela? Pauline Opango Lumumba? Ngo Mayack Marthe Um Nyobe? Vous ne les connaissez pas, mais les noms vous sont familiers. Vous avez probablement compris où je veux en venir. (Engome Dayas était l’épouse de Douala Manga Bell).

Pauline Lumumba

Pauline Opango Lumumba

Qui pense souvent à ces femmes qui ont vécu au quotidien avec ces hommes? Ont partagé le stress que ça a été? Les ont peut être encouragé quand le découragement les guettait? Leur ont fait des suggestions salvatrices quand ils étaient à cours d’idée? Ces femmes qui ont vécu dans l’angoisse de ne pas voir leur homme revenir? Qui ont été cette épaule solide qu’il leur fallait pour continuer leur combat? Pas grand monde. Il n’y a qu’à voir combien il est difficile de trouver des photos variées de certaines d’entre elles sur Internet. Certains diront « Bah en même temps ce n’était que leurs femmes, rien de plus!« , mais je suis sûr que toutes celles qui me lisent et qui savent ce que c’est d’accompagner son homme (même quand elles ne sont pas toujours très d’accord avec le chemin qu’il emprunte), qui savent ce que c’est de renoncer à une partie de soi, à une partie de ses projets pour soutenir leur moitié contre vents et marées, comprennent de quoi je parle.

Mariam Sankara

Mariam Sankara

Ces femmes savent ce que ça a été de partager la vie de ces héros. Dans quelques années on ne s’en souviendra peut être plus. Certains pays ont décrété le deuil national à la mort desdits héros en question. Mais au delà de tout, l’opinion publique a parfois perdu de vue le basique, l’essentiel: le fait que c’était aussi avant tout l’histoire de femmes qui venaient de perdre leurs époux, très souvent, plus tôt que ce qu’elles auraient souhaité.

Pour moi, ces femmes sont des héroïnes à leur façon. Même si ce n’est écrit nulle part, elles ont participé à l’histoire, à NOTRE histoire.

L’adage dit: « Derrière chaque grand homme se cache une femme« , Oui, une femme forte à laquelle l’histoire ne fait pas assez attention.

Il serait temps que ça s’arrête…

Voilà, j’ai failli échouer, mais failli seulement… Un tchoupi, ça n’échoue pas le #TBC! Claudia, ton plan est petit! 😉 RDV en 2015!


PS: Hello y’all!! N’oubliez pas que c’est #theblogcontest, donc faites un tour sur les blogs de Armelle, Elie, Dani, et Teclaire pour découvrir leurs textes sur le thème de ce mois! Thx d’avance!! 😉

Pensez également à vous rendre sur notre Page Facebook pour proposer le thème du mois prochain!

Publicités

22 commentaires

  1. Hum tchoupi a encore frappé. ..très belle hommage à la Femme..kan on lit un texte pareil on se demande combien de personne reconnaisse le rôle de ces femmes..tu devrai être le président de la ligue des supporters des femmes..et on devrai MM te donner la medaille..j’aime le texte.. Bravo. .

    Aimé par 2 people

  2. Lollll Président de la ligue des supporteurs des femmes… Ce n’est pas déjà le poste de Petit Pays? Ah non, lui il est avocat et non prési! En tout cas avec plaisir hein! Demain les femmes ne pourront pas dire que je n’ai jamais rien fait pour elles 🙂

    J'aime

  3. Très belle approche. C’est qu’on a souvent tendance a oublier que derrière les grandes figures historiques qu’il y avait des conseillères avisées , de fins stratèges sans lesquelles ils ne seraient pas devenus les héros que nous connaissons aujourd’hui .

    J'aime

    1. De toute façon en général, tu as les larmes pour moins que ça… Krkrkr, mais pour montrer que cette fois c’est différent, ajoute sauf l’invitation chez Kadidja sur ça (Oui j’accepte je fais mon programme des fêtes de fin d’année sur vous).

      J'aime

  4. Tchoupi le Ndock va te tuer! yaaaaaaaa
    Sinon en dehors des épouses des héros, il y a aussi les secrétaires, les chauffeurs, les domestiques de ces grandes personnalités qui dans une certaine mesure ont participé au combat qu’elles menaient! çà aussi on le perd souvent de vue!

    Aimé par 1 personne

    1. Si si Jacinte c’est sur ca que j’insiste au début avant de me focaliser sur les femmes… A mon avis c’est à ces soi disant héros en premier de rappeler à tout le monde qu’ils ne sont pas seuls et de rendre hommage à tous ces autres qu’on ne voit pas..

      J'aime

  5. Bravo Christian ,texte intéressant,même je partage peu l’angle choisi.
    Partager la vie d’un héros ne nous élève pas à son niveau,sauf si on porte le même combat. Je ne crois pas à l’héroïsme par procuration. Les femmes citées dans ton texte sont oubliées sans aucun doute, courageuses aussi, mais pas héroïnes ,à l’exception de Winnie qui était une militante aussi acharnée et déterminée que son époux. Les autres, même si je salue leur présence réconfortante,je trouve exagéré de vouloir les présenter comme héroïnes, Mariam Sankara par exemple n’intervenait en rien dans la vie politique de son mari.
    Vouloir lier le destin des femmes à celui de leurs conjoints ne les grandit pas non plus à mon sens, tu ne penses pas?
    Par contre, il est évident qu’en Afrique(comme hélas partout ailleurs )les femmes sont trop souvent mises à la marge sombre de l’histoire, qui regorge pourtant de vrais héros féminins.
    Elles sont nombreuses ,à travers des siècles, à avoir par exemple combattu pour la liberté et contribué à asseoir la dignité de l’Homme noir dans les consciences .
    De Mbande Zingha(pour moi ,sans aucun doute,l’un des plus grands héros de notre histoire) ,reine de Matamba(actuel Angola) qui a combattu farouchement les portugais à Sitoé Diatta héroine de Casamance en passant par Yaa Asantiwa qui a tenu tête aux Anglais pour essayer de préserver son royaume(Ashanti) du pillage coloniale, la mémoire du temps, de notre temps,a gardé la marque indélébile d’autres héroïnes africaines et magnifiques. D’autres encore plus actuelles, comme Wangari Maathai qui a avalé son acte de naissance en 2011 et sa petite révolution environnementale, sont très peu connues en dehors de leur pays et c’est dommage.
    L’Afrique a toujours été traversé par des femmes exceptionnelles que nos élites à l’intelligence incertaine ont fait le choix de d’oublier, mais ils ont joué zéro comme on dit à Abidjan, ces héroïnes sont là et leur lumière touchera un jour ou l’autre une majorité de personnes et leur communiquera l’énergie unique qu’elle véhicule.

    Aimé par 1 personne

    1. Hum serges tu écris un article en commentaire? Sinon je partage ton point de vu, si demain xtian devient un héros disons de la vulgarisation du métier de marcheur nocturne, sa femme ne méritera sûrement de partager son mérite contrairement à moi qui traîne avec lui dans toutes ses patrouilles 🙂
      Sinon c’était pas un thème évident à aborder surtout à cause du « oubliés » dans l’énoncé.

      J'aime

  6. L’angle d’attaque de ton article est très intéressant. On minimise souvent la force et la volonté de ces femmes qui sont restées au côté de leurs époux envers et contre tout. Surtout lorsqu’elles se sont battues à leur côté comme c’est le cas pour certaines

    Aimé par 1 personne

Un Commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s