Quand le (Saint) Valentin en toi meurt…

Elle: Tu m’offres quoi le 14?

Moi: Il y’a quoi le 14? 👀

Elle: La Saint Valentin norrr 😍

Moi: Fixage du regard, « toisage »…. tournage des yeux…. Tsuipage! 😑

Quand je raconte souvent mes histoires petitiques euh amoureuses ici, je vous vois souvent crier que woooo je suis mauvais, woooo comment j’ai pu faire ça, et patati et patata! Pourtant, même si au fin fin fin fin fin fin fond de moi je reste un lover romantique. C’est très loin de ce que j’étais à une certaine époque…

J’étais alors un ado, toujours puceau qui découvrait à peine le secondaire. Ça faisait quelques semaines que j’avais rencontré mon crush du moment. Encore une me direz vous. Mais si vous pensez ça, c’est que vous ne connaissez pas le fond de… Euh, ne nous égarons pas, ce n’est pas le sujet. On en reparle une autre fois.

Ce crush là, n’était pas la plus jolie des crush. Mais j’avais « crushé » grave. A l’époque nous habitions déjà à Logpom et elle à Bonamoussadi. Je l’avais rencontré lors d’une matinée au 4e Protocole. Elle était arrivée avec une très bonne amie à moi et nous avions accroché directement. En même temps, à cette époque là, je dansais encore comme Usher et j’avais les abdos qui allaient avec, donc j’étais sur mon terrain.😎 Une fois éloigné de la piste de danse, j’étais redevenu le garçon timide en manque de confiance et terriblement romantique.

En semaine, après les cours, je m’arrêtais souvent à Bonamoussadi pour la voir. Nous discutions pendant des heures et parfois, faute de moyens je rentrais chez moi à pied. 

Ça faisait 2 mois que nous nous fréquentions quasiment tous les jours et la Saint Valentin arrivait à grand pas. En grand romantique qui se respecte, j’avais commencé à mettre les sous de côté pour. Ça devrait LE grand jour! Comme si ça ne suffisait pas, notre amie commune organisait son anniversaire ce jour là. Donc tout était réuni pour la journée de rêve avec bisoutage et tout et tout.

Les économies n’avançaient pas aussi vite que je voulais, donc pour accélérer les choses, je m’étais lancé dans le trafic de livres. J’encourageais les camarades à me vendre leur livre sous prétexte que j’avais perdu les miens.😅 Une fois qu’ils me les avaient vendus, moi même je courrais au poteau les revendre. Les marges n’étaient pas énormes. C’était des 500 francs gagnés par ci, des 300 par là et les jours de chance de 800/900. Vous même vous savez comment les gars du poteau sont durs en affaire. Les salos!

C’est ainsi que j’avais pu réunir très fièrement 8500… 8500… 8 5 0 0… HUIT MILLE CINQ CENT…😂😂 Moi même je ris encore fort quand j’y repense. Wakaaaaa. Tsuip!

Quoi qu’il en soit, cette somme représentait le Saint Graal. C’était le fruit de plusieurs semaines de travail au corps qui devait servir à organiser la Saint Valentin de rêve! Donc le samedi matin, comme tout enfant qui se respecte, j’ai menti à ma mère que je partais réviser au collège avec mes camarades en préparation des compos qui arrivaient. Je me souviens encore de ces maux:

La mataire: Tu es devenu sérieux hein! Si l’année dernière au lieu de chercher les femmes, tu travaillais comme ça, tu n’allais pas échouer...💁🏾‍♀️

Moi: Ekié! Je ne cherchais pas les femmes! 😅

En tout cas, je venais d’avoir l’argent de taxi qu’il me fallait pour aller au marché Nkoulouloun chercher le cadeau qui tue. Et après 2h à tourner entre chaussures et vêtements, je l’avais trouvé. Un super maillot Nike rouge moulant qui allait bien marier avec la rose rouge que j’allais déposer dessus. Par contre je venais de dépenser un gros 5000, ce qui venait de diminuer mon budget glacier.

En principe c’était 2 boules, 1000 Xaf + 1 sandwich, 1000 Xaf + 1 jus, 800, pour elle, soit 2800 Xaf. Pour moi 1 boule (je n’aime pas trop les glaces), 600 Xaf + 1 croissant, 400 Xaf (je n’aime pas trop les sandwichs) + 1 bouteille d’eau (je n’aime pas trop les jus), soit 1500 Xaf. Avec le taxi 5000 aurait fait l’affaire. Le problème c’est que je venais déjà de dépenser 5000 sur le seul cadeau.

Pas grave, est ce que je suis même obligé de prendre la glace? un croissant et l’eau ça suffira. Au pire, il faudra seulement faire encore les yeux doux à la mataire.

Je suis rentré très fier de mon paquet. Je ne l’avais pas emballé comme prévu, faute de budget, mais j’avais tout de même pris un petit sac cadeau dans lequel j’avais aussi glissé la fameuse rose payée à 100 Francs! J’étais prêt pour le soir. 🤗

Je pensais que nous aurions eu le temps de se faire notre petite sortie avant d’aller à l’anniversaire. Mais la bonne dame était en retard. N’oubliez pas, à cette époque, il y’avait pas de portable. Donc une fois que le rdv était fixé… L’annuler ou le décommander était tout sauf facile. J’étais arrivé à 16h comme convenu et finalement j’avais dû attendre à peu près 2h sur place. Au moins mon petit paquet avait eu son effet. Tellement, elle avait aimé qu’elle m’avait fait une centrale et avait décidé de le porter pour la soirée. J’étais aux anges, je vivais ma meilleure vie. En plus au vu de l’heure, on allait directement à l’anniversaire, donc le stress des calculs pour la sortie glacier était fini!😁

Je suis arrivé à l’anniversaire comme un bao, bras dessus bras dessous avec le crush!😎 Tout se passait bien, on discutait, on s’amusait, on dansait. On était là comme un vrai couple. En dehors de la pluie, qui s’était mise à tomber, la fête était belle. Je n’ai pas vu 21h arriver. On se rapprochait de plus en plus de la fin de la fête, le DJ venait de lancer la séquence slows. C’était le moment de la soirée où ceux qui avaient dragué vérifiaient s’ils avaient une chance. C’était aussi le moment où les titulaires se faisaient confirmer à leur poste! Et effectivement, quand la séquence slow a commencé, j’étais dans la peau du titulaire. Le crush est venue me chercher pour qu’on aille danser.

Je me suis levé tout fièrement, j’avais l’impression d’entendre les ancêtres m’applaudir, me disant « bravo fiston, nous sommes fiers de toi! » 👏🏾👌🏾✌🏿. 2 Boyz II Men et un Poetic Lover plus tard, ma dulcinée et moi sommes allés nous rasseoir. Il était bientôt 22h. Je suis sorti vérifier que la pluie s’était arrêtée. Quand je suis revenu, mon crush était entrain de danser avec un autre garçon. Un camarade de classe et par ailleurs très bon ami, qui contrairement à moi était très expérimenté dans la chose!

Bon pour le moment il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. C’était juste une danse et de toute façon, la soirée était déjà finie. Je suis allé m’asseoir pour attendre tranquillement jusqu’à ce que mon amie qui organisait la fête vienne me chercher, me rappelant qu’on s’était à peine vu de la soirée. Nous sommes sortis discuter une dizaine de minutes et quand je suis revenu bae était entrain d’embrasser langoureusement… 😦 C’était sur une chanson de R Kelly, « if i could turn back the hands of time« . Je suis sorti. Je suis resté un moment sous la pluie comme dans les films. Choqué, puis je suis rentré chez moi…

Quelques jours après, mon « ami » est venu me remercier. La fille que j’avais amené à la fête était super, ils avaient déjà couché ensemble et tout semblait bien se passer. Je n’ai même pas eu la force de parler… J’ai continué ma vie de célibataire puceau au calme. 🚶🏾‍♂️

Il y’a quelques semaines, j’ai revu cet ancien crush à Bonamoussadi, juste devant la maison de ses parents où nous passions tout notre temps. Elle m’a lancé un « Ehhh Tchoupi, tu es encore à Douala ci?!! Et tu ne cherches pas les gens?!!!« . Je l’ai seulement regardé que Tsuip!😑

Avec son large front!

Xstian Tchoupi

Publicités

20 Commentaires

Répondre à tchOupinov Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s