Malabo

Il y’a quelques mois, lors de mon premier voyage à Malabo, j’appréhendais un peu. Malabo c’est avant tout une ville avec laquelle j’ai une histoire particulière. C’est là qu’il y’a une dizaine d’années, mon père a connu un accident d’une rare gravité. Donné pour mort à la suite de brûlures, il sera évacué par hélicoptère à l’hôpital général de Douala où il passera plus d’un an. Ça lui prendra au final 2 ans avant un retour aux activités.

Forcément, ça vous change un homme, mais aussi et surtout ça vous change une famille. D’une famille de « bôbô* en devenir », nous sommes devenus une famille aux revenus très modestes, pour ne pas dire une famille pauvre. Mais ça c’est une autre histoire. 🙂 (A lire prochainement sur le blog « De l’autre côté des barreaux« ).

Donc au moment de partir pour la première fois dans cette ville qui avait profondément bouleversé ma vie, je me posais beaucoup de questions. Les souvenirs que j’en avais gardés étaient ceux des histoires que me racontaient mon père et des quelques rares photos de lui à l’époque.

Je dois l’avouer, l’image que je m’en étais faite, venait aussi et surtout des « divers du quartier ». Malabo passait alors pour une ville aussi grande qu’un quartier de Douala (vrai), peuplé de « Bétis » parlant espagnol (pas faux…) au niveau de développement proche d’une ville comme Edea (LOL). J’aurai dû garder à l’esprit cette manie que nous autre Camerounais avons à sous estimer nos voisins d’Afrique Centrale.

J’aurai aussi et surtout dû garder à l’esprit que tout ceci, c’était avant que la Guinée Equatoriale ne devienne dans les années 2000, un pays producteur de pétrole. Pétrole qui contrairement à un pays 5 fois champion d’Afrique qu’on ne citera pas, a été a priori mieux exploité. En fait, si à tout hasard, la Guinée Equatoriale devenait une province du Cameroun, nous serions sûrement nombreux à courir nous y installer. A part peut être les habitants de Douala. Nous autres habitants de Douala, vouons un amour inconditionnel à notre ville qui ne nous apporte pourtant rien d’autres qu’embouteillages, turbulences sonores, coupures d’eau et de lumière, accidents, etc…

S’il y’a bien un point qui m’a marqué à Malabo, c’est les infrastructures. J’en suis même arrivé à la conclusion qu’en termes d’édifices, Malabo se démarquait nettement de Douala et de Yaoundé.
Ça se discute probablement, et ces quelques photos vous permettront peut être de vous faire votre propre idée.

20190623_0917238523501684624184539.jpg

Ces tours jumelles vous accueillent dès votre sortie de l’aéroport et vous donnent le ton!

20190623_0717231766083230541176622.jpg

Total

20190623_0717358527234026762177547.jpg

Kosmos Energy

20190623_071844202175479209091458.jpg

China Energy Engineering Group

20190623_0720424899685555871780786.jpg

Ministère des Mines & des Hydrocarbures

20190623_0722484160483808526037745.jpg

Ascoma

20190623_0728444593107304182931619.jpg

Ministère des travaux publics & des infrastructures

20190623_0733037155243337186246494.jpg

BEAC

Trésorerie Générale de l'Etat

Trésorerie Générale de l’Etat

20190623_0742095154681105250067918.jpg

Nations Unies

20190623_0744563427131022489902936.jpg

Bureau National de Planification & de Suivi des Projets

20190623_0750381365890798084838561.jpg

Sonagas

20190623_0808504974853172461265238.jpg

Egico

20190623_074256234027377090502635.jpg

Complexe Siglo XX

20190623_0810171529343109203939215.jpg

Besix

20190623_0821282812669916654066289.jpg

Présidence du Gouvernement

20190623_0823134787039595816679271.jpg

CCEI Bank GE

20190623_082526753320643123159934.jpg

Siège PDGE (Parti Démocratique de Guinée Equatoriale)

20190623_0832538064076352307363973.jpg

Palais de Justice

20190623_0839547714943421808952223.jpg

Ministère des Affaires Etrangères & de la Coopération

20190623_0841557871567050773470272.jpg

China Dalian

20190623_0847067029735496250107152.jpg

Ministère de l’Intérieur & des Collectivités Locales

20190623_0849425197380381276079566.jpg

20190623_0914395717182214059639989.jpg

Ministère des Télécommunications & des Nouvelles Technologies

20190623_0923011520547231320885144.jpg

Ministère de l’Aviation Civile

20190623_0926221963452114023409340.jpg

Centre National des Moyens de Communication

20190623_0927107024907689530155959.jpg

Ministère de la Presse & de la Radio

20190113_1657291993593390161365779.jpg

CCEI Bank GE

20190113_1036035272720541268470055.jpg

Parlement de la CEMAC

Pour tout vous dire, certains de ces bâtiments m’ont l’air tellement grand (au vu de la population) que je me suis parfois demandé s’ils étaient réellement (tous) occupés. Quoi qu’il en soit, ils ont l’avantage de rendre le paysage urbain de Malabo vraiment agréable à la vue, surtout quand on y rajoute les routes.

Ne vous y trompez pas, Malabo a aussi ses limites. Comme partout, il y’a des populations pauvres et il y’a des agressions. L’accès à Internet n’y est pas encore démocratisé et vu les tarifs pratiqués ( 75 mb à 1000 xaf, 250 mb à 2500 xaf, 1gb à 10000 xaf, etc.), ce n’est pas pour demain. Mais peu importe, notre objectif ne doit pas être de nous consoler avec ce que nous avons, mais plutôt de nous inspirer de ce qui se fait de bien pour nous améliorer.

Ça se voit que la CAN est passée par là (2015), et je ne peux qu’espérer que celle qui nous attend en 2021 ait le même effet. Oui, il n’est pas interdit de rêver…

 

Xstian Tchoupi


Lexique du 237

Famille bôbô: Famille riche ou financièrement aisée

Publicités

4 Commentaires

Un Commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s