Comment j’ai failli rencontrer ta maman: Premier grand amour!

Mon cher fils!

Depuis quelques semaines, j’ai décidé de me (re)faire l’intégrale de la série « How I met your mother« . Tu vois le programme que tu viens me demander à chaque fois de changer parce que tu veux mettre « number 8 », « number 6 »? Voilà c’est ça!

Tu es trop jeune et tu ne le sais pas encore, mais comme je suis ton papa et que je te connais plus que tout le monde, je sens déjà qu’un jour tu vas me poser la question que tous les pères redoutent: « Papa, pour quoi on a toujours le même président depuis là? ». Mon fils, ton papa veut te voir grandir, donc je sais que ce n’est pas la question que tu voulais poser! Tu voulais sûrement me demander plutôt ceci: « Papa, comment est ce que tu as rencontré maman? ».

Heureusement pour toi, tu as un père génialissime qui est pour la transparence dans le partage d’informations… 😌 (tu remarqueras que tes tontons ne sont pas pareils), donc prends un Top (Top venez payer la pub ici), et tu t’assois. Je vais te raconter toute l’histoire…😬

Tout a commencé il y’a quelques années, tes grands parents avaient décidé de quitter Bamenda, ville où j’avais passé mon enfance pour Douala… Tu te demandes pour quoi je remonte aussi loin? Parce que TOUT est lié!! TOUUUT! 💁🏾‍♂️ Donc supporte seulement!

Comme je disais tantôt… Tout a commencé il y’a quelques années quand nous sommes arrivés à Douala. C’était un changement majeur pour le petit garçon du CM1 (Cours Moyen 1ère Année) que j’étais. C’était la première fois que j’arrivais à Douala. Le poumon économique du pays. A l’époque je n’en savais rien. C’était aussi la première fois que j’allais vivre dans une cité. Celle des immeubles SIC (Société Immobilière du Cameroun) à Bonamoussadi. Avant ça, ta tante (Tata Ed) et moi, avions toujours vécu avec tes grands parents dans une villa cosy avec nounous, chauffeurs, etc. Oui la vie était belle et on se la coulait douce! 😎

Quand elle jouait à la corde à sauter ou au « ndoshi », je pouvais m’évanouir…

La vie aux immeubles, c’était un autre monde. Tu croisais les gens à longueur de journée. Quand il y’avait une bagarre chez des voisins, tout le monde était au courant, quand on fouettait un enfant, tout le monde entendait. D’ailleurs, même quand on s’apprêtait à fouetter un enfant… TOUT LE MONDE ÉTAIT AU COURANT! Tous les parents ne connaissaient pas tous les enfants des autres parents, mais tous les enfants connaissaient les parents des autres enfants!

Curieusement, je ne me souviens pas des parents de Kareen. Je l’avais répéré quelques semaines après notre arrivée… Dans la cour commune où tous les enfants jouaient. J’étais au CM1, donc forcément, avant ça, ma vie c’était l’école, les devoirs et les jeux! C’était la première fois que je regardais une fille et que je ressentais des émotions. Elle était super douée au « mbang« , quand elle jouait alors à la corde à sauter ou au « ndoshi« , je pouvais m’évanouir!!! 😍😍 Heeeee, le ndolo – ou du moins ce qui y ressemblait – était fort fort! En réalité, peut on vraiment être amoureux à 9/10 ans? On peut ressentir de l’affection pour quelqu’un… Mais de l’amour?

Bref, amour, affection ou quoi que ce soit, ça m’avait poussé à devenir un petit garçon peu rationnel. Tu sais mon fils, j’étais très timide. A Bamenda, nous parlions anglais à l’école et avec le personnel de la maison. Le français n’était utilisé qu’avec les parents et autres oncles et tantes quand ils étaient de passage dans la ville. Donc je n’étais pas forcément à mon avantage dans une ville où on ne parlait que français, et puis Kareen là, elle n’avait pas aussi la tête d’une fille qui pouvait aimer quelqu’un hein… Je me souviens qu’un jour je l’ai vu poursuivre un garçon pour bagarrer avec lui! L’enfant d’autrui avait échappé. Se faire bastonner par une fille… C’est le genre de chose qui ne s’efface jamais d’un CV et qui tue le charisme à jamais!

L’appartement des parents de Kareen se trouvait au 5e étage et de notre balcon, on pouvait apercevoir la fenêtre de sa chambre! Ledit balcon, nous servait aussi d’espace d’études. Ta grand-mère pensait que j’y passais beaucoup de temps pour réviser mes cours, alors que le chaud gars attendait sa dulcinée apparaisse à la fenêtre de sa chambre! Chaque fois elle s’exclamait « TCHOUPE, avec tout ce que tu étudies là, c’est seulement pour avoir 10 de moyenne! Quand c’est pour manger ici tu est fort, l’école ZERO MACABO« 

⚠️ PAUSE: Pour la suite, sache que chaque fois que ta grand mère m’appelle TCHOUPE, ça veut dire que la mort me guette.

Dès 19h30, j’étais déjà là comme les danseurs du RDPC attendant l’arrivée de Popol!

Mes soirées au balcon, je les passais en réalité à observer la fenêtre de Kareen! ❤. Très souvent vers 20h, la lumière de la chambre s’allumait pendant une vingtaine de minutes. Une fois éteinte, elle ne se rallumait plus. J’avais compris que c’était l’heure du coucher. Donc dès 19h30, j’étais déjà là comme les danseurs du RDPC attendant l’arrivée de Popol! 3/4 fois, je l’ai aperçu à la fenêtre de la chambre qu’elle semblait partager avec sa petite sœur, et je lui ai fait des grands signes de la main!

Ce qui devait être mon heure de gloire finit par arriver! Les parents de Papi (lire Papiii), avaient décidé d’organiser une fête pour son anniversaire. Je m’entendais plutôt bien avec lui, donc je lui ai proposé de l’accompagner lorsqu’il allait partager les billets d’invitation! Bien entendu, il accepta. Nous avions convenu que cela se ferait, le lendemain entre 15h et 17h, heures auxquelles ma mère, me permettait de sortir de l’appartement pour aller jouer avec les autres enfants.

  • TCHOUPE où tu vas comme ça? 👀
  • J’accompagne Papi distribuer les billets de son anniversaire?
  • Habillé comme ça? 🤨

Mon fils, à l’époque, ta grand mère, comme ta mère, comme ton arrière grand mère, avait clairement défini « les vêtements de sortie » et « les vêtements de maison ». Pour paraître à mon avantage, j’avais piqué dans le premier lot.

  • Euh, en fait je…
  • Heee va m’enlever ça! C’est toi qui lave les habits ici? 😑

Pendant que je tergiversais, je vis un pied de sandale se diriger à pleine vitesse vers moi! J’eu à peine le temps de mettre la main pour protéger mon visage! Je fis rapidement demi-tour avant que le deuxième pied ne rejoigne le premier. Quelques minutes plus tard, j’étais dehors avec mes vieux vêtements. Côté swag, il fallait oublier. Ma mère aussi! Si Papa était venue la draguer, habillé comme chasseur de rat, est ce qu’elle aurait accepté? Tsuip! 💁🏿‍♂️

Mais ça c’est même quelle sorcière ça?!!!!

Heureusement pour moi, Papi était habillé plutôt simplement. Nous avons commencé la distribution des billets dans les différents appartements. Le problème c’est qu’on n’avançait pas assez vite et que l’heure du couvre feu – 17h – approchait. Je pris mon mal en patience, histoire de ne pas brusquer Papi, surtout qu’il fallait que je négocie par la suite avec lui pour qu’il me mette dans sa liste de tours d’honneur. Mon plan d’attaque était propre! Krkrkr!

16h50, nous sonnions enfin à l’appartement de Kareen. Un monsieur qui semblait être son père ouvrit. C’est Papi qui parlait. Moi je me demandais quel genre de père était déjà à la maison à 16h! Les parents de l’émergence, ça ne vaut pas la peine! Tout ce temps à patienter pour ne même pas pouvoir lui parler. Tchip! 🤦🏿‍♂️

  • Entrez, je vous en prie, je vais la chercher – Ces mots me sortirent de mes réflexions.
  • Kareen tes amis sont là! – Quelques minutes plus tard, elle était là devant moi. Elle avait l’air plus belle de près… Je m’imaginais déjà danser avec elle. Je réfléchissais sur mes premiers mots lorsque…
  • Papiii, donc le gars ci c’est ton ami?
  • Hein! 👀 (Moi)
  • Tonton, voici le gars qui passe le temps à fixer la fenêtre de notre chambre le soir!
  • EUYE! 🙆🏿‍♂️ (Moi)

Le tonton, que j’avais pris pour son père, me regardant d’un air méfiant…🤨

  • Mon petit, qu’est ce que tu regardes ? Tu veux quoi à ma soeur?!!!
  • J’étais pris de court et cherchait mes mots!
  • Non rien, je ne veux rien!
  • Tu es sûr? 🤨
  • Oui grand frère! Ce n’est pas elle que je regarde, j’ai un de mes amis qui habite l’appartement du bas, on se fait souvent signe en soirée!!
  • Quel ami? S’exclamât Kareen. Les Atangana ont déménagé depuiiiiiiiiiiiiiis!

Mais ça c’est même quelle sorcière ça? 😑 Me disais-je. Heureusement pour moi, le tonton (la force de l’expérience) comprit vite la situation!

  • OK ça va… dit t’il. Mais que je n’entende plus parler de toi!

Ouf! J’avais imaginé tous les scénarios, sauf celui là…. Mince il était déjà 17h30! « Papi, il faut qu’on parte… » lui murmurai je.. Trop tard!!! Je venais de reconnaître la voix de ma sœur entrain de crier « Christiannnn, maman te cherche!!!! » Pour avoir souvent entendu cette phrase, je savais ce que ça signifiait…

⚠️ PAUSE: Mon fils, sache que quand ta tata Ed dit « Maman t’appelle », c’est différent de « Maman te cherche ». Tu penses que ça veut dire que ta grand-mère veut te voir? C’est exact. Mais dans le premier cas, elle veut te voir soit pour te poser une question, t’envoyer faire une commission, te fouetter, etc… Dans le deuxième cas, elle veut te voir seulement pour te fouetter!

A mon retour, je fus reconnu coupable: d’avoir dépassé le temps qui m’avait été alloué, d’être un mauvais exemple pour ma sœur, d’être un enfant irresponsable, d’être quelqu’un en qui on ne peut avoir confiance, d’être la raison pour laquelle mon père n’était jamais à la maison, d’avoir détourné l’argent que les camerounais avaient cotisé pour l’opération « coup de cœur » de 94, d’être la cause du conflit israelo-palestinien, etc… La sentence fut prononcée: fessée + interdiction de télé + interdiction de sortie + promesse de le dire à mon père à son retour… Dans ce moment de grande désillusion, la seule chose qu’il me restait à faire c’était de sauver ma dignité! Je me suis attelé à crier le moins possible pendant la fessée mémorable que j’ai reçu. J’avais tout perdu, mais le charisme était sauf! 😌

C’est ainsi que ce que je pensais être mon premier amour est devenu ma première désillusion! Mais mon fils, ceci a été une grande leçon de vie pour le petit garçon que j’étais et c’est ce qui m’a permis par la suite de prendre ma revanche… 🚶🏾‍♂️

Xstian Tchoupi


2020-08-13T07:23:00

  jours

  heures  minutes  secondes

jusqu’à

Comment j’ai failli rencontrer ta maman: épisode 2

9 Comments

  1. mdrrrrrrr tu ne l’as même pas dragué qu’elle t’a déjà affiché.. 😹😹😹😹😹😹😹😹
    en tout cas j’ai hâte de lire la suite ça m’intéresse
    après ne te désiste pas et tu ne termine pas l’histoire hein

    Aimé par 1 personne

  2.  » A mon retour, je fus reconnu coupable: d’avoir dépassé le temps qui m’avait été alloué, d’être un mauvais exemple pour ma sœur, d’être un enfant irresponsable, d’être quelqu’un en qui on ne peut avoir confiance, d’être la raison pour laquelle mon père n’était jamais à la maison, d’avoir détourné l’argent que les camerounais avaient cotisé pour l’opération « coup de cœur » de 94, d’être la cause du conflit israelo-palestinien, etc… » I LITTERALY DIIED hahahahaah
    Thank you Chistian ❤

    Aimé par 1 personne

Un Commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s