Trouver la bonne formule

Bonjour les amis !

Ça fait longtemps. Oui je sais que depuis quelques années j’apparais et disparais comme un gars qui lorsqu’il est en jachère vient tirer un coup et prends la clé des champs… (Mine de rien c’est une analogie bizarre ça pour un début d’article… Tchoupe, ressaisis toi ! 🤨). Quoi qu’il en soit, ce n´est même pas le pire. Le pire c’est que chaque fois j’apparais avec des grandes annonces genre « Oyé oyé, Je suis de retour« , « Cette fois c’est la bonne » comme si je n’étais pas là juste pour un coup d’un soir mais pour une relation durable. 😌 Sauf qu’une fois que j’ai fini, rebelote, je retombe dans les « sissongos« .

Pourtant je vous promets que cette fois j’ai vraiment une bonne raison ; on aura l’occasion d’en reparler…

Je ne sais pas pour vous, mais ça fait un bout que je recherche un certain équilibre dans ma vie, entre boulot, famille, amis, sport, blog, ices, spirituel, business, etc… Autant vous dire que je me suis toujours planté et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Si le boulot et la famille restent mes priorités absolues, les grands perdants dans l’histoire sont en général le sport (comme vous pouvez le constater en regardant ma prise de poids), le blog (comme vous avez pu le constater avec la rareté des articles par ici), le spirituel (beaucoup de mal à faire ma prière quotidienne), mes nombreux projets personnels (comme vous avez pu le constater en ne voyant justement aucun de mes projets 😂) ou encore les ices (est-ce que vous me voyez encore boire les ices ces jours-ci? Tsuip!).

J’ai essayé bien des formules, sans succès. Il y’avait toujours un sacrifié dans l’histoire… Soit j’arrivais à faire 7 à 10 km de marche chaque jour, mais ensuite j’étais tellement fatigué que je ne pouvais rien faire d’autre que dormir…. Soit, je passais beaucoup de temps à écrire et du coup j’avais moins de temps pour le sport… Ne parlons même pas du challenge d’être régulier dans la prière ou de la contrainte de devoir préparer mon fils et le déposer à l’école les matins qui de ce fait rendait compliqué le sport ou la messe du matin.

Ce qui est bien c’est que je n’ai jamais manqué de volonté. J’ai toujours essayé avant d’abandonner. En fait non, tu n’abandonnes pas, tu constates juste un jour qu’en fait tu as abandonné… Ça commence toujours doucement. Un matin tu as trop dormi, un soir tu n’as pas eu le temps et de fil en aiguille une semaine passe sans que tu ne fasses rien… Et plus tu laisses le temps, plus tu as du mal à t’y remettre…

Vous savez que quand on veut faire quelque chose de plus ou moins con, on arrive toujours à trouver la bonne citation pour se motiver. La mienne c’était « On ne peut pas suivre plusieurs lièvres à la fois » 😂. Donc à un moment j’ai laissé certains lièvres (l’écriture) par exemple, pour me concentrer sur d’autres lièvres (les ices le boulot) …

Heureusement, en discutant avec quelques personnes autour de moi, qui arrivaient à chasser non seulement les lièvres, mais aussi à élever les poulets et à pêcher les poissons, j’ai compris que le problème était ailleurs et qu’il fallait peut-être tout simplement revoir fondamentalement ma façon de fonctionner. Et c’est là où j’ai pensé à cette citation d’Albert Einstein (merci Google) « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent« ….

Une discussion sur Twitter, m’a rappelé une vieille conversation que j’avais eu avec Rebecca.

⚠️ Pause auto atalakutique: Oui je dis Rebecca et non Rebecca ENONCHONG pour que vous confirmiez que c’est seulement Internet qui nous mélange, sinon dans la vraie vie, je ne dois même pas rire avec vous n’importe comment. 💁🏿‍♂️

Bon je disais qu’une conversation que j’avais eue avec Rebecca sur l’importance du sommeil, m’a poussé à changer une de mes plus vieilles habitudes… Celle de m’endormir au lieu de dormir. Je m’explique. Autrefois, je restais éveillé autant que je pouvais à faire des choses productives ou pas (la plupart du temps c’était « pas ») et je m’endormais quand le sommeil me ramassait ! Une mauvaise habitude que je trimballe depuis des années. A la place je me suis donné la discipline de me coucher – ou du moins d’essayer- systématiquement entre 22h et 22h30 avec pour objectif de réveiller entre 4h et 4h30.

Autant vous dire que ce petit changement m’a fait énormément de bien. La preuve, 3 semaines plus tard, me voici qui écrit. 🤗

C’est la preuve la plus concrète, mais naturellement pas la seule. Je n’ai aucun mal à me réveiller le matin, j’ai le temps de faire ma prière, puis de faire un peu de lecture ou écriture jusqu’à 5h. Entre 5h et 5h45 je fais un peu de sport juste avant d’aller m’occuper mon fils qui lui est se réveille très facilement entre 5h30 et 6h…. Tout simplement parce qu’il se couche entre 19h et 19h30! Maintenant que j’y pense, en fait j’aurai pu prendre exemple sur lui plutôt ! 🤔

Quoi qu’il en soit, cette fois, je pense avoir trouver la bonne formule. Je ne sais pas combien de temps je vais tenir comme ça, mais pour l’instant, on va tâcher d’en profiter et d’avoir la discipline qu’il faut pour ne pas lâcher. De façon plus globale, quel que soit ce que vous essayez de faire, il y’a toujours une bonne formule ou plutôt une formule meilleure que les autres, il faut juste la trouver et pour ça n’hésitez pas à remettre en question ce qui a priori pour vous, fait partie de vous et vous semble immuable…

A très bientôt (j’espère).

Xstian Tchoupi

6 Comments

Un Commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s